Solidarité sans frontière

Le 29 octobre dernier, nous apprenions avec horreur qu’un nouvel attentat avait été commis à Nice. L’assaillant, d'origine tunisienne, était arrivé en France depuis l’île italienne de Lampedusa, un point de passage important pour les migrants voulant rejoindre l’Europe depuis le Maghreb. Ce nouvel acte terroriste a renouvelé les discours haineux et médisants concernant l’ensemble des migrants. Dans ce climat de tension, que la crise sanitaire vient à envenimer, les migrants sont souvent stigmatisés par les populations locales.


A Pessat-Villeneuve, petite commune de 650 habitants dans le Puy-de-dôme, le maire vient d'accueillir pour une nouvelle fois des dizaines de personnes dans son centre d’accueil et d'orientation. Depuis 2015, la mairie offre son hospitalité à des migrants (majoritairement d’origine Africaine) et des réfugiés* depuis 2019. En 5 ans, plus de 519 personnes ont été accueillies. Au lancement de cette initiative, le maire Gérard Dubois a été violemment confronté à la peur et à la colère de ses habitants. Il raconte avoir reçu 200 appels téléphoniques le jour de l'arrivée du premier car en provenance de Calais. Viols, saccages, incendies criminels, détritus, les craintes sont nombreuses et ce n’est qu’au prix de dialogues, de concertations et de la confiance entre citoyens et pouvoir public que le projet a pu continuer.


Le centre d’accueil propose aux nouveaux venus des cours de français, une aide à la recherche d’emploi, un accompagnement dans les démarches administratives, dans l’accès aux soins, pour la recherche d’un logement, la gestion d’un budget, la scolarisation des enfants. L’objectif : favoriser l’intégration sur le territoire de ces futurs habitants. L'acclimatation a dû se faire des deux côtés, et c’est toute la communauté qui a appris à vivre avec de nouveaux voisins, à la culture et à l’histoire radicalement différentes. Les bénévoles se sont faits chaque année plus nombreux et les craintes se sont peu à peu effacées. Aujourd'hui 70 réfugiés travaillent sur le territoire, majoritairement dans le secteur agricole.


La réaction des habitants de Pessat-Villeneuve n’est pas surprenante. L’accueil de migrants est souvent synonyme de protestation de la population locale, notamment due aux stéréotypes qui ont la peau dure et qu’il convient de mettre au clair.


Le déferlement d’une vague migratoire en Europe et en France.

Dans les faits, le nombre de demandeurs d’asile a augmenté entre 2010 et 2019**, notamment dû aux différents conflits en Irak, Syrie, Libye et Erythrée. En France, ils ne représentaient en 2017 que 4,6% de la population, soit moins que la moyenne de l’Union européenne (6%) - tout en sachant que 85% des migrations des populations africaines transitent à l'intérieur du continent africain


L’insécurité et la délinquance

Les étrangers appartiennent majoritairement aux milieux populaires précarisés, les délits et crimes pour lesquels ils sont jugés relèvent d’une “délinquance de miséreux”*** : vols à la tire et à l’étalage, revente de drogues, bagarre et parfois meurtre. Ils sont une majorité à faire face à une précarité sociale et économique. La source de la délinquance ne relève donc pas de la culture des immigrés, mais bien des conditions économiques et sociales au sein desquelles ils baignent en Europe, et qui incitent tout autant Français ou étranger à commettre des actes délictueux.


Les immigrés profitent du système.

Sur ce point, il nous faut préciser que les migrants et les demandeurs d’asile ne peuvent bénéficier du RSA ou de l’allocation familiale. Il faut pour cela avoir le statut de réfugié et avoir donc été reconnu légalement comme ne pouvant retourner dans son pays sans être persécuté. Les réfugiés touchent alors l'ADA : l’Aide aux Demandeurs d’Asile, qui représente un montant journalier de 8,40 euros, soit 252 euros mensuels.


Ils viennent alimenter le terrorisme.

Depuis 2011, l’Allemagne a connu moins d’attentat et moins de victimes que la France. Elle a pourtant accueilli plus d’un million de migrants en 2015 lorsque nous en acceptions 200 000****. De plus, 22 des 30 derniers auteurs d'attaque mortelle en France étaient de nationalité française. Il paraît donc assez difficile d’établir un lien de corrélation direct entre l’augmentation du nombre de migrants et l’augmentation du nombre d'attentats.


Voici quelques-unes des principales idées reçues que l’on peut retrouver à l’encontre des migrants et qui, quand elles sont relayées par certains médias et partis politiques, font le jeu des mouvements nationalistes.


La crise sanitaire de la COVID-19 nous a déjà démontré l’importance des professions occupées en grande partie par des travailleurs étrangers° : les transports, l'agriculture, à l'hôpital ou dans les métiers de la propreté par exemple. Pour des pays vieillissant comme le nôtre, les immigrés sont aussi une aubaine pour faire face au ralentissement de notre économie°°, sans compter l’apport positif que peut avoir l’immigration étudiante et professionnelle.


Il n’est pas nécessaire de se limiter aux arguments purement pragmatiques dans l'accueil des ces personnes exilées. Commençons par nous mettre à leur place, et faisons un peu plus preuve de tolérance, d'empathie. Certains nous montrent déjà l’exemple : à Pessat-Villeneuve pendant le confinement, un immigré Afghan de 23 ans a cousu 700 masques pour la collectivité.







* Les migrants quittent leur pays pour améliorer leurs conditions de vie ou pour des raisons familiales. Ils peuvent en principe retourner dans leur pays à tout moment.

Les demandeurs d’asiles sont des migrants ayant fait une demande d’asile La procédure permet de déterminer si elles doivent obtenir ou non l’asile

Les réfugiés ne peuvent pas retourner dans leur pays d’origine sans courir de risques majeurs pour leur vie ou leur intégrité. Ce sont des demandeurs d’asiles a qui ont a reconnu le statut de réfugiés.


**https://www.latribune.fr/economie/international/europe-et-choc-migratoire-2011-2020-les-etonnants-chiffres-qui-dejouent-les-prejuges-855921.html#:~:text=Un%20quart%20des%20migrants%20ont,39.800%20arriv%C3%A9es%20dans%20l'UE.


*** https://www.erudit.org/fr/revues/crimino/2003-v36-n2-crimino701/007865ar/

**** https://www.insee.fr/fr/statistiques/3633212


° https://www.ifri.org/fr/publications/editoriaux-de-lifri/migrations-covid-19-un-quitte-double-leurope#:~:text=Cependant%2C%20un%20autre%20sc%C3%A9nario%20est,les%20transports%2C%20l'agriculture.


°°https://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/04/09/97002-20180409FILWWW00190-le-fmi-encourage-les-pays-developpes-a-recourir-a-l-immigration.php